Elevage et Agriculture


 

Cliquez sur les catégories ci-dessous pour y accéder :

 

Agriculteurs / ElevageÉlagage – Jardins – Réparation vente


Agriculteurs, Éleveurs

Guy ANNEQUIN
Les Perrins
Tél : 04 76 07 61 47
Elevage de bovins pour la viande (Limousines)
Gite : voir la page se loger

GAEC « LES FAYEUX »
Jean-Paul CREBIER et Hubert FABRIS
Les Fayeux, voie des Fayeux (tout en haut de la voie)
Élevage de bovins pour la viande (Limousines et Charolaises)

GAEC DE LA CASCADE
Claude ANNEQUIN et ses enfants Loïc et Luc
Claude et Loïc : élevage, surtout de porcins, au lieu-dit « Le Rozier »
Luc : élevage de bovins pour la viande (Limousines),
voie des Fayeux

GAEC MONNET
Sylvain et Sylvie MONNET
Les Perrins
Production laitière (Montbéliardes)

GAEC « LES NOYERS »
Thierry, André, Lionel, Mickaël BEL
Élevage de bovins (Prim’Holstein) pour le lait à fromage.
287 route de l’Ourcière

Florient CHARVET
Élevage de bovins pour la viande (Limousines), chevaux et moutons
Le Falque

GAEC « Les Perrins »

GAEC « LES PERRINS »
Stéphane TIRARD
Les Perrins
Tél: 04 76 07 53 28
Production laitière (Montbéliardes)

 

GAEC La Bôn’Source
Famille Valérie et Francis Lambert
2001 Route de l’Ourcière
Élevage de porcs noirs du Périgord, transformation, vente en direct
Tel : 06 25 07 61 55
Courriel : labonsource@gmail.com
Gite : voir la page se loger

Johan Rakétic
Élevage de bovins pour la viande (Limousines), chevaux et moutons
Le Platon

Jardins, élagage

Ce qui concerne les jardins (entretien, conseils, stages de jardinage) est à la page « Services«  et la rubrique : jardins

Réparation et vente matériel

TB Motoculture (marques Dolmar – Makita)
Les Rieux (près ancien garage Renault)
Tél : 04 76 65 17 39

L’automne

Les nuits s’allongent, la pluie et le brouillard se réveillent mais nos obligations quotidiennes sont orchestrées et non négociables. Il faut ensiler le maïs, enrubanner l’herbe (la mettre sous vide pour éviter toute altération), préparer les sols pour les semis de céréales, blé, orge, avoine, ce qui implique des ballets incessants de nos engins dans nos exploitations et sur les routes. Les terres destinées aux semis de maïs du printemps prochain (début mai) ne sont pas laissées sans végétation durant l’hiver. En effet, soit nous plantons du ray-grass (herbe) qui sera récolté fin avril, soit du méteil (mélange de plusieurs variétés de plantes graminées et légumineuses), récolté ou laissé au sol comme engrais vert. Ces cultures sont appelées «couvert végétal». Elles protègent les sols et leurs vies, évite l’érosion lors des intempéries. Elles permettent de gérer les adventices (mauvaises herbes) pour les cultures suivantes, ainsi nous pouvons réduire les dosages des produits phytosanitaires. Nous sommes conscients de la gêne occasionnée pour certains automobilistes pressés ou des salissures, traces de notre passage de notre travail de « laboureur ». Nous apprécions toujours un petit salut amical de la main ou l’arrêt d’une voiture pour nous libérer la voie : merci pour ces gestes ou signes de sympathie et de reconnaissance de notre métier.
L’automne, c’est aussi la fin des vacances de plein air pour nos animaux : bovins, ovins et caprins. Retour à l’étable, au chaud jusqu’au printemps. Il nous reste la cueillette des derniers fruits, pommes, poires et le ramassage des noix, tellement convoitées. Nos noyers ne sont pas des arbres d’ornement, la vente de leurs fruits est un revenu comptabilisé dans notre activité. Le glanage a toujours existé, mais nous sommes confrontés à l’irrespect, voire aux dangers de la sécurité routière (stationnements génants). Dommage !

Je suis heureux de partager ces instants avec vous et fier, comme tous mes collègues exploitants agricoles, de pouvoir exercer ce métier passionnant, alliant agriculture, élevage et nature.

Mickael BEL